Burkaitz 09/11/11
Nov 13, 2011Public
Photo: 9h09 On part de ce quartier en suivant le chemin de croix et le GR 10 pour monter Atzulai
Photo: 9h14 La piste encailloutée permet de bavarder
Photo: 9h26 l'élévation rapide au-dessus d'Ainhoa
Photo: 9h34 Vierge de l'aubépine
Photo: 9h43 Chapelle Notre Dame de l'aubépine, 400 ms. Apparition de la vierge à un berger : ze aranzan zu (quoi toi dans les épines ?) phrase attribuée au berger rappelant aussi la légende de la chapelle de l’aubépine sur ce mont Atsulai
Photo: 9h44 Le calvaire
Photo: 10h34 on a évité ce monticule, 580 ms
Photo: C'est le point géodésique ici
Photo: 10h51 Pause sans fusils derrière la talanquère
Photo: 11h09 Aguerreko borda
Photo:
Photo: Passage prés du refuge de Gaineko borda
Photo: Beaux massifs de houx vers le Mondarrain
Photo: 12h L'artza mendi
Photo: 12h01 vers le col des veaux
Photo: Un espace sensible
Photo: 12h02
Photo: 12h13 Nathalie est déjà passée ici
Photo: 12h27 Ca sent la palombe
Photo: 12h31 Venta Burkaitz
Marie-Agnès Riouspeyrous, d’Estérençuby, placide comme l’horizon par les fenêtres de sa venta, règne sur la Venta Burkaïtz depuis 1997 avec son mari Jean-Pierre, originaire d’Anhaux, à côté d’Irouléguy.
Photo: Pour une sangria méritée
Photo: 14h01 La technique du capucino
Ce lieu, c’est la montagne non loin du Pas de Roland, un territoire de bergers et de troupeaux à 800 mètres d’altitude. “Je me sens bien ici, tranquille, loin de tout. Même en vacances, je reste là. Quand on sait regarder la nature, il y a de belles choses à voir.”
Photo: 14h05 voilà le résultat
La palombe flambée au capucin est l’une des spécialités de Marie-Agnès, de la mi-octobre à début décembre. L’oiseau bleu est flambé « au gras de très bon jambon des fermes alentour : c’est capital ! », un xingar que Marie-Agnès laisse fondre donc dans un capucin rougi au-dessus des braises. La palombe cuit sur l’asador environ dix minutes et elle est servie à la goutte de sang
Photo: 15h46 Elle a aussi dormi ici?