FONDERIE et "FONDUS"
Oct 13, 2013Public
Photo: Une super équipe s'est réunie pour participer à une journée "fonderie".
Le four (rouge) de notre hébergeur (Michel L) et le mien à peine visible au fond.
Photo: Jean-Claude (au centre), notre ex-modeleur, n'est pas avide de conseils. Daniel et  (?) l'écoutent religieusement .
Photo: Pendant ce temps, Alain s'active à préparer les cadres.
Photo: Le four de Michel L avec un bruleur ventilé de fabrication maison.
Photo: La chauffe débute doucement pour tempérer le four.
Photo: Les lingots d'alu commencent à fondre.
Photo: Plus de 1000°C dans le four; il est temps de couler. (ph M R)
Photo: Le cadre est prêt pour couler un petit socle de machine à vapeur.
Le sable est une préparation "maison": sable fin + bentonite + eau
Photo: Manipulation du creuset pour la coulée (ph M R)
Photo: L'alu est fondu et il va être coulé.
Photo: La coulée est faite
Photo: On surveille le refroidissement de la masselotte de coulée
Photo: Alain est fier du travail réalisé (phM R)
Photo: On aperçoit les 2 évents et surtout la masselotte indispensable à une bonne coulée.
Photo: "Les portes de l'enfer +/- 1000°C"
Cette 2ème coulée est faite avec du laiton pour réaliser le bati du peit moteur.
Photo: Sortie du creuset.
Photo: La couleur du creuset indique une haute température.
Photo: Coulée du laiton. Les fumes blanches sont trés dangeureuses: vapeurs de zinc.
Opérer dehors ou en abri ventilée.
Photo: Une autre vue de cette coulée (ph M R)
Photo: PATIENCE avant d'ouvrir. C'est enore un peu chaud !!
Photo: Le bati est couvert de sable cuit (ph M R).
Photo: Décochage du bati. Le résultat se présente bien.
Photo: Daniel, "l'expert controleur", a l'air satisfait.
Photo: Un peu d'évaburage sera nécessaire avant l'usinage.