Barcelone - 102014
Nov 2, 2014Public
Photo: Petit résumé de notre périple entre amis à Barcelone
Photo: On arrive avec armes et bagages, via Beauvais par Ryanair. Pas cher, mais sportif.
Photo: Carine nous a trouvé une location fort joliment située, dans un quartier bobo
Photo: Nous sommes à la veille des élections dont nous ne savons pas qu'elles sont historiques (elles vont se prononcer pour l'indépendance de la Catalogne)
Photo: Nous arrivons un dimanche, et quasiment tout est fermé. L'occasion de découvrir le goût des Barcelonais pour le graphisme urbain.
Photo: Nous sommes en octobre mais la température est douce. Les tables des bars sont pleines d'étudiants et de badauds.
Photo: En ces temps d'agitation politique, on découvre ici un fort courant altermondialiste.
Photo: La circulation est très fortement restreinte dans certains quartiers, faisant de Barcelone une ville où il fait bon flâner.
Photo: Bien entendu, un petit intermède sucré est toujours apprécié.
Photo: Parmi les graffitis, j'ai relevé quelques perles.
Photo: Les boutiques rivalisent d'ingéniosité pour leurs façades.
Photo: Descendons les Champs Elysées locaux dans une ambiance qui n'est pas sans évoquer Gaudi.
Photo: Evidemment se déplacer à 3 familles, ça fait du monde (13 personnes en tout !).
Photo: L'avantage est que les enfants s'occupent entre eux, par affinités.
Photo: On cite souvent Londres pour ses prouesses architecturales, mais Barcelone recèle également quelques façades audacieuses.
Photo: Ce midi c'est resto. Malgré le nombre d'enfants, trouver des tables et un agréable accueil ne sera jamais vraiment un problème.
Photo:
Photo: Confier la navigation aux femmes, c'est s'exposer à quelques menues difficultés...
Photo:
Photo: Heureusement, ça laisse du temps pour regarder les jolies devantures (vous aurez reconnu une façade Desigual).
Photo: Encore un morceau d'architecture que je trouve audacieux. Mais nous en verrons d'un tout autre style.
Photo: La Cathédrale. Imposante mais pas écrasante, j'ai bien apprécié son équilibre.
Photo:
Photo: Il faut prendre un certain temps pour apprécier le travail à l'intérieur, dont la symbolique échappe hélas aux non initiés.