Japon actuel, Japon éternel
Dec 15, 2012Public
Photo: Cliquez sur les flèches pour faire défiler, ou sur "Plein écran" pour afficher en diaporama. N'hésitez pas à laisser vos commentaires si vous trouvez des erreurs, ou des compléments d'information à ajouter.
Photo: Tour operator : aucun - Durée : 14 jours - Coût par personne : 700 € pour l'avion (compagnies chinoises) + 1.200 € env. pour tout le reste (logement, resto, visites, souvenirs). Voici ce que l'on trouve à l'arrivée. Même s'il est vrai que le Japon fait des efforts pour faire revenir les touristes depuis  Fukushima, ce genre de pancarte plante toujours favorablement le décor. Je n'ai jamais vu un écriteau "Welcome to France" dans le RER...
Photo: Le Japon n'est pas une destination qui me serait venue spontanément à l'idée. Moderne, stressé, bétonné, pollué... tous les clichés d'un pays ultramoderne (aux antipodes de la Mongolie, cf. diaporama précédent). Nous y sommes allés surtout pour Yohann, passionné de Manga et de culture japonaise. Comme ce voyage qui lui est dédié, je lui ai laissé un compact pour qu'il se fasse ses souvenirs avec sa vision personnelle. Voilà ce que ça donne dans le métro. Il est 22 heures et nous gagnons notre résidence ; d'emblée une différence par rapport au métro parisien : personne ne téléphone ni n'importune ses voisins. On lit ses news ou on rédige un SMS. En silence.
Photo: Tokyo - Distributeurs à l'entrée du Métro. Si l'on se repère sans trop de peine dans le métro tokyoïte grâce aux indications visuelles et sonores en anglais, il n'en va pas de même des tickets, dont l'achat est un véritable cauchemar. 5 compagnies privées se partagent le réseau, la tarification se fait au trajet et, selon que vous changez ou non de ligne il faut acheter le billet d'une autre compagnie... La carte SUICA vous permet de passer plus vite en dispatchant le montant prévu à la compagnie concernée, mais il faut être majeur pour en avoir une. En plus, bien souvent les machines ne reconnaissent pas les CB internationales... bref, c'est le bordel.
Photo: Tokyo - Nous débutons notre visite par un quartier jeune et branché : Takeshita Street. Exemple de clientèle. Ces filles ne sont pas toutes des écolières. C'est aussi un look à la mode.
Photo: Tokyo, Takeshita - Ce qui caractérise les Japonaises est un look propre, décontracté et élégant. Les masques ne sont pas portées que pour la pollution, ou quand on est malade, pour ne pas contaminer les autres. Le programme de mode Zip ! s'est tour intéressé a ce "phénomène de mode" et découvert que les jeunes portaient ces masques pour les différentes raisons suivantes : 1/cacher un visage non maquillé ; 2/garder leur visage au chaud ; 3/ donner l'impression d'avoir un petit visage ; 4/ se rassurer ; 5/ empêcher que leur gorge ne s'assèche en dormant dans les transports publics. (source : Aujourd'hui le Japon).
Photo: Tokyo - J'avais mis une carte mémoire de grande capacité dans l'appareil de Yohann, et l'expérience a montré que j'avais bien fait...
Photo: Tokyo, Takeshita - voici un chausseur spécialisé dans le cosplay, genre de punk sage et graphique (nous verrons plus loin ce que ça donne sur pied)
Photo: Tokyo - Takeshita Street. Cette rue est le coin branché où la jeunesse tokyoïte vient se fournir en fringues décalées.
Photo: Tokyo - Resto de la Design Festa Gallery (la gallerie la plus branchée de Tokyo). C'est une des rares adresses du Routard qui ne soit pas obsolète, et il faut en profiter. Ambiance étudiante, sympa et pas chère. On reçoit ses ingrédients et on cuisine le tout sur la plaque chauffante au milieu de la table (peu visible sur la photo) : c'est l'okonomiyaki.
Photo: Tokyo - Design Festa Gallery - Je vous ai choisi cette photo-là parmi d'autres. C'est de l'art contemporain japonais. Par rapport à ce que l'on peut voir au musée Guggenheim à Venise (cf. diaporama Venise) c'est plutôt naïf et rafraîchissant.
Photo: Tokyo - Quartier d'Harajuku - L'art déborde de ses murs pour s'afficher à l'extérieur.
Photo: Tokyo - Design Festa Gallery - La façade de la gallerie annonce la couleur.
Photo: Tokyo - Quartier d'Harajuku - Certaines fresques, vous ne les verrez qu'au Japon !
Photo: Tokyo - Design Festa Gallery - Allez, je cloture cette page artistique par un petit free style perso : "La mère et l'adolescent" ; l'enfant qui grandit et se détourne de sa mère reléguée en icône ; c'est mon fiston tout cliché, ça...
Photo: Tokyo - Harajuku - Cos'play ! Style urbain typiquement nippon que l'on peut définir par du grafik punk tendance cyber (à cause de l'usage des portables). C'est punk mais gentillet. Ca consomme décalé, mais ça consomme.
Photo: Tokyo - Harajuku Garden - Caramba ! je m'étais engagé à prévenir ces charmantes demoiselles par mail quand je mettrais leur photo en ligne. Elles m'avaient même offert un caramel pour cela, mais j'ai égaré leur carte de visite... si l'un d'entre vous les connait, qu'il veuille bien leur transmettre mes excuses.
Photo: Tokyo - Parc Meiji Jingû. Tokyo comporte quelques vastes parcs, véritables îlots de verdure au milieu du béton. Ces lieux sont agréables pour la ballade, mais également utiles comme refuges en cas de tremblements de terre ou de bombardement américain.
Photo: Tokyo - malgré le temps maussade, l'automne pare déjà les arbres de couleurs chatoyantes. Un avant-goût de ce qui nous attend.
Photo: Tokyo - Temple Meiji - Les temples sont des lieux de décor très prisés pour les mariages. Les Japonais, peuple ouvert, empruntent selon leur goût aux coutumes et religions des autres peuples. Le japonais naît, grandit et s'amuse shintô, s'éduque confucéen, se marie chrétien, vit dans l'irreligion et meurt bouddhiste.
Photo: Tokyo - Temple Meiji - Membres de la famille d'un des mariés, qui nous donnent un bel exemple de kimonos traditionnels. Le costume noir occidental (avec chemise blanche) tend à prendre le pas sur le kimono pour les hommes, même pendant les cérémonies. Ces kimonos traditionnels ne sont plus guère portés que pour les cérémonies du thé (profs et étudiants), pendant les feux d'artifice d'été, à la cérémonie des 20 ans et dans certaines écoles d'Ikebana.
Photo: Tokyo - Temple de Meiji Jingû - chaque parc tokyoïte abrite un élégant temple. Certains sont payants.
Photo: Tokyo - Temple Meiji - Yohann regarde les Ema, petites pancartes votives en bois sur lesquelles on rédige sa prière.
Photo: Tokyo - 100% cos'play !