Couleurs Maroc - Randonnée chamelière - Essaouira 102011
Nov 3, 2011Public
Photo: MARRAKECH - Notre avion atterrit ici, ce qui nous donne l'occasion de nous promener dans la médina le temps d'une soirée. Rien n'a changé et il y a toujours les mêmes échopes.
Photo: MARRAKECH - A 21h il y a toujours autant de monde dans les rues, mais il est vrai qu'on est dimanche et que toutes les boutiques étant ouvertes, cette belle soirée est propice au shopping.
Photo: Sud d'ESSAOUIRA (campagne) : le lendemain nous faisons route vers le point de départ de notre randonnée. Certains sites météo nous ont annoncé du beau temps, d'autres de la pluie. Apparemment ce sont les pessimistes qui avaient raison (nota : la température reste agréable, aux alentours des 27°).
Photo: TAFETACH : petit bouiboui où nous avons dégusté de délicieux tagines (les tagines cuisent très longtemps, ce qui les rend digestes et sans danger pour nos délicats estomacs européens ; nous n'avons rencontré aucun problème à manger local au Maroc).
Photo: TAMRI (Parc national) - Et c'est parti ! (sous une petite bruine)
Photo: TAMRI - malgré un temps quasi breton (aussi humide, mais plus chaud) le littoral garde de jolies couleurs
Photo: TAMRI - Nous croiserons relativement souvent des nomades. Ceux-ci constituent une part importante de la population berbère, majoritaire ici.
Photo: Marcher sous la bruine c'est pô marrant...
Photo: Région de TAMRI - côte sauvage de l'Atlantique
Photo: Région de TAMRI - pour ces 2 heures de mise en condition les filles s'en sortent plutôt bien, même si en fin de journée et avec les 6 heures de voiture, la fatigue se fera sentir.
Photo: Bivouac - quand on vient pour voir la mer, on voit la mer ! avec l'impression d'être en Normandie...
Photo: Bivouac - nos guides installent la tente. Notez la bâche supplémentaire pour éviter à la pluie de s'infiltrer (les dromadaires seront même bâchés pendant la nuit).
Photo: Bivouac - pendant que notre guide Mohammed (à gauche) nous fait la cuisine, assisté du chamelier (au centre) on dessine et on lit des histoires. La pluie tombe tout autour.
Photo: Quand je vous disais que la fatigue allait se faire sentir... et une groooosse colère, une !
Photo: Bivouac à Dou Imzi - au lendemain le ciel est clair. Heureusement, car tous nos habits sont saturés d'humidité de rosée. Les maisons que vous voyez en arrière-plan sont des villas, édifiées par des Marocains aisés sur le littoral, aux côtés d'un modeste village de pêcheurs. L'enrichissement des classes moyennes au Maroc amène à répéter les mêmes erreurs qu'en France dans les années 60-70.
Photo: Les habitants berbères viennent avec leurs chameaux faire le plein d'eau douce dans l'oued qui traverse le village. Personnellement, sachant l'absence de traitement des eaux usées en amont, je m'abstiendrais. Mais il faut croire que l'ébouillantement systématique de l'eau, consommée en thé à la menthe, suffit à l'assainir correctement.
Photo: Bivouac - les tentes sont pliées, les dromadaires chargés. Prêts pour le départ !
Photo: Littoral atlantique - Nous partons par la plage. Les dromadaires empruntent une piste par la côte, et nous rejoindrons à notre étape du soir. A droite, les maisons de pêcheurs du village de Dou Imzi.
Photo: Littoral atlantique - Au départ c'est fastoche, on marche sur la plage. Mais rapidement la montée de la marée nous contraint de crapahuter sur la rocaille.
Photo: Littoral atlantique - Pffff ! dans une atmosphère moite (les embruns nous brumatisent en permanence, et la température est douce) il est épuisant d'avancer. Petite pause pour les filles.
Photo: Littoral atlantique - La brume procure des effets de lumière qui rendent le paysage fantomatique.
Photo: Littoral atlantique - Petite photo souvenir de nos exploits. Bon, nous ne venons guère que du village dont on devine les maisons en arrière-plan ; nous ignorons qu'une bien longue route nous attend...
Photo: Littoral atlantique - Et c'est reparti. Les falaises argileuses sont travaillées par l'érosion.
Photo: Littoral atlantique - ce type de paysage se retrouve un peu partout sur la chaîne montagneuse de l'Atlas, mais ici il y a la mer en prime.