2013 TRAVAUX D'HIVER
Mar 19, 2013Public
Photo: Un nouveau mât de pavillon est façonné. Plus sérieux maintenant, avec une drisse qui permettra de "saluer du pavillon", pratique qui a rencontré beaucoup de succès à notre bord l'an dernier !
Photo: Cette année, on termine le bordage des roofs ! Il restait les 4m2 du roof arrière alors avec Momo, on choisit une belle semaine d'automne, on bâche l'affaire, et c'est parti !
Photo: Les cotes sont soigneusement prises avant de démonter, et les accessoires déposés et remisés à l'atelier... Il n'y a déjà plus ni barre, ni manche à air, ni compas...
Photo: Les bordés de roof sont découpés à la circulaire et à la sauteuse le long des barrots, en prenant des trous guides préalablement percés. On voit bien qu'à certains endroits (toujours sur les écarts évidemment), ça commençait à ne pas être du luxe !
Photo: Ca va toujours vite à démonter !
Photo: Là encore, les bouquins de l'étagère avaient du mal à rester secs.
Photo: Un peu plus long : retirer les bois autourdes anciennes fixations dans l'espoir de les extraire. Mais ce sont des VBA en ferraille qui ont 30 ans et nous devrons les tronçonneren en marquant la position pour ne pas retaper dedans avec les nouvelles.
Photo: Tout est arrasé soigneusement, y compris la claire-voie qui sera remontée sur hiloire séparée.
Photo: C'est dur des dents de circulaire ! Bon celle là va aller chez l'affuteur quand même...
Photo: Le Chantier du Bois Marin intervient alors pour la pose et le calfatage des bordés de roof. Ils ont également ajouté un barrot au milieu pour réduire la maille un peu importante. On le voit un peu plus clair.
Photo: Ca va très vite également car tout était un peu préparé d'avance : les bordés étaient pré-usiné à l'atelieret vernis à l'intérieur pour ne pas avoir à le faire les bras au plafond, ils étaitent également classé par longueur (de façon à ne pas se les brasser 50 fois), les tirefonds inox habillés de leur collerette de chanvre suiffé et de leur rondelle. La base de la claire-voie est seulement posée pour vérifierqu'on s'est pas trop trompé !
Photo: Ca va vite mais on fait des grandes journées quand même...
Photo: Jean-François (Coussy) usine les chanfreins de calfatage avant de poser l'hiloire de claire-voie.
Photo: Le lendemain, les tapos sont collés au mastic PU, l'hiloire également mais au Toiturol pour pouvoir être éventuellement démontée. Il n'y a plus qu'à attendre que ça sèche.
Photo: C'est tout joli !
Photo: Le mélèze des Hautes-Alpes, qu'on voit bien ici. Cernes bien serrées et de quartier. Beaucoup plus économe en impact carbone (et en Euros aussi !), que le Pin d'Orégon, ce mélèze ci est aussi plus dur et plus durable, mais il faut vivre avec ses petits noeuds. Certains seront traités à l'époxy pour être certain qu'ils ne bougeront pas. Le monde n'est pas parfait, ça m'arrange !
Photo: Ciseau à bois et ponceuse... Et hop, c'est prêt à calfater.
Photo: Une fois calfaté par le Chantier du Bois Marin (pas eu le temps de faire des photos de ça !!), la première de vernis est passée.
Photo: Pendant ce temps, la claire-voie est décapée et poncée.
Photo: Et vernie au Tonkinois.
Photo: Le padouk tout frais, ça dégage ! Mais il deviendra brun foncé sous l'effet des UVs.
Photo: Et les joints sont garnis au Toiturol. Toujours aussi crado !!
Photo: Et tout est remis en place !
Photo: Bon, il fait pas vraiment le temps qu'il faut pour les photos, mais c'est ça, les giboulées de mars !