Grand Carénage Lola of Skagen 2
Jan 8, 2011Public
Photo: Le pont est déposé. 
Le barrot arrière est abimé. La boite de jaumière (par où passe la mèche de safran (gouvernail)) n'était plus étanche. Ils seront remplacés.
Photo: La cabine avant est soigneusement démontée pour pouvoir ajouter des varangues neuves dans les fonds.
Photo: On retire aussi les éléments du ponts qui seront réutilisés. Ici un prisme en verre et en bronze qui retrouvera sa place.
Photo: Les passavants sont aussi déposés, il y aura un peu de ménage à faire dans la cambuse !
Photo: Pendant ce temps, à la maison et à la veillée, on habille environ 5000 tirefonds en inox d'une cravate de chanvre et d'une rondelle.
Photo: On termine de démonter le pont. On voit ici comment : un trait de scie circulaire, on ménage une ouverture au ciseau...
Photo: Et un bon pied de biche suédois fait le reste. Ici la lame de pont est en bon état. Plus de 90 ans, et on voit que ce n'est pas le bois qui part en premier...
Photo: Mais les fixations en fer galvanisé (ici dans la gueule du pied de biche), désintégrés par les infiltrations d'eau, qui abiment au passage le bois qui les accueille. Heureusement la plupart des barrots en chêne pourront être sauvés. Nous n'en changerons que 3 sur la bonne vingtaine que compte Lola.
Photo: JF trace l'emplacement de la nouvelle quille.
Photo: Julien réfléchit bien...
Photo: Et on y va ! Les pieds de membres et varangues sont arrasés suivant la ligne de haut de rablure, précédemment tracée, pour accueillir la quille et son chapeau.
C'est un travail à la fois physique et subtil. On ne doit pas aller trop loin !
Photo: Michel le précède, chassant chevilles et boulons, pour préserver le fer du rabot électrique, et renvoyer les nouveaux.
Photo: Jean-François rabote le chapeau (dessus horizontal de la quille), un morceau de chêne de 14m...
Photo: Et il n'est pas tout seul pour ça !
Photo: Dans le même temps, les lames de roof sont sélectionnées et vernies à l'intérieur.
Photo: Les varangues sont présentées.
Photo: Thomas trace l'emplacement des premières lames de pont sur le bateau. Il ne faut pas se tromper car toutes les autres seront calées dessus.
Photo:
Photo: Les varangues sont débitées.
Photo: A la scie à ruban, Michel découpe les varangues. Une quinzaine dans la journée... Entre 20 et 50 kg le bout.
"Je vais quand même bien dormir ce soir !..."
Photo: De l'autre côté, on déligne la quille à la tronçonneuse sur un support adhoc
Photo: Les varangues sont prêtes à être présentées à leur nouvelle propriétaire.
Photo: Julien façonne un côté de la râblure dans le chapeau de quille (il est ici à l'envers).
Photo: Et l'autre côté de la râblure dans la quille elle-même.